Vacances d’été

Share Button

Moi j’aime les vacances
Quand la ville s’écoule
Sur les routes de France.
Je vole et je roucoule
Le pain semble moins rance,
Les chats paressent en boule

Les chats paressent en boule
Les maîtres en vacances.
Le pain semble moins rance,
Le temps bruisse et s’écoule.
Je vole et je roucoule
Un hymne à la France

Un hymne à la France
« Pastis et jeux de boules »
Je vole et je roucoule.
Vient la fin des vacances
L’amour d’été s’écoule,
Reste un souvenir rance

pétanqueReste un souvenir rance
Dans les campings de France
L’amour d’été s’écoule,
Au creux du ventre, une boule
Vient la fin des vacances
Plus un cœur ne roucoule

Plus un cœur ne roucoule
de mots d’amour en transe
Vient la fin des vacances
Dans les villes de France
Au creux du ventre, une boule
Le trafic, lent, s’écoule

Le trafic, lent, s’écoule
Seul les klaxons roucoulent
Au creux du ventre, une boule
Les chauffeurs sont en transe
Dans les villes de France
C’est la fin des vacances

* Ce poème est construit selon la contrainte Oulipienne du quenoum. On fait tourner les mots en fin de vers comme pour la quenine mais en même temps on fait répéter une moitié des vers comme pour le pantoum selon le schéma suivant :
– Le vers 6 de la strophe devient le  vers 1 de la strophe suivante
– Le dernier mots du vers 1 de la strophe devient le  dernier mot du vers 2 de la strophe suivante
– Le vers 5 de la strophe devient le  vers 3 de la strophe suivante
– Le dernier mots du vers 2 de la strophe devient le  dernier mot du vers 4 de la strophe suivante
– Le vers 4 de la strophe devient le  vers 5 de la strophe suivante
– Le dernier mots du vers 3 de la strophe devient le  dernier mot du vers 6 de la strophe suivante
C’est juste une petite gymnastique avant de jongler avec les mots…

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Vacances d’été

  1. François Duvernois dit :

    Un poème très réussi, Nadège.
    Une sorte de variations sur les rimes « anse » et « oule »

  2. Robert dit :

    Bravo pour le travail d’écriture.
    Renée

Laisser un commentaire