Au carrefour des envies

Share Button

Partir. Pourtant y revenir, même à reculons. Le pire des sens pour aller de l’avant, sauf pour qui préfère assurer ses arrières. Scruter hier et foncer à l’aveugle vers demain. Faire volte-face et le présent prend un tournant, ou un tour de rein. La vie peut être tordue même quand ça file droit. Un coup d’éclat, un coup pour rien ; Un coup d’arrêt, un coup de main puis repartir, sans parti-pris, à pas comptés ou de sept lieux. S’offrir les possibles, s’ouvrir les plausibles, arpenter les jours, charpenter l’instant, débouler dans maintenant, suivre un chemin sans tracé.Virer pour mieux chavirer. Les zig divaguent, les zag varient ; Les zig adviennent, les zag devienne pour qui préfère assurer ses arrières. Snt ; Les zig dévissent, les zag gravissent. Ravir : Séduire l’instant volé pour qu’il reste de plein gré. Plus besoin de partir pour savoir accueillir.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire