Chronique N°7 : l’ami l’Ennui

Share Button

Image pixabay : stay-at-home-4956906_640

J’étais tranquillement chez moi,
La porte d’entrée étoilée de toiles d’araignée. Je n’avais plus de porte de sortie.
Je tourne la tête et qui je vois ?
L’ami l’Ennui.
Il a commencé par visionner toutes les rediffusions à la télévision.
Il m’a regardé de ses yeux sans expression…
On mange quoi ?
Tes doigts !
Énervée, je me suis levée pour me préparer un en-cas,
Et qui je trouve le nez dans le placard à provisions ?
L’ami l’Ennui.
Il squatte et mange comme quatre. Ça m’est restée sur l’estomac.
Du coup, je suis allée me coucher.
Qui je découvre au matin dans mes draps ?
L’ami l’Ennui.
Et pas moyen de l’extirper du lit !
S’il pleut, ça le déprime
S’il fait beau, ça le déprime

L’ami l’ennui colle comme un chewing-gum
L’ami l’ennui saoule comme une bouteille de rhum
L’ami l’Ennui est plus puant qu’un géranium

Mais aujourd’hui j’ai décidé de réagir : Bouger, rêver, ne rien faire par distraction.
L’ami l’Ennui,
J
e vais devenir ton pire ennemi

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire