Chronique N°12 : et après ?

Share Button

Image pixabay : stay-at-home-4956906_640

Maintenant que le déconfinement se profile, se pose la question : Est-ce que ce sera mieux avant ?
Il y a ceux qui préféraient l’insouciance de pouvoir sortir à loisir, au risque d’être importunés par un SDF, ces chanceux qui peuvent actuellement rester dehors autant qu’ils veulent, puisque la rue c’est chez eux ; Ou d’être détroussés par un pickpocket, pauvre profession touchée de plein fouet par la crise.

Il y a ceux qui, à peine habitués à vivre confinés, se disent qu’ils vont encore être confrontés au changement. Rassurez-vous, avec un peu de chance on connaîtra un nouveau pic rapidement. Ne chamboulez pas tout immédiatement.

Il y a ceux qui avancent confiants, car ils y voient l’opportunité d’améliorer le monde. Hum, c’est à dire ?
– Vivre dans un monde plus solidaire, où on revient à l’essentiel. Des milliards pour la santé ; Quoi, il n’était pas suffisant de les applaudir ? Des salaires revalorisés pour les caissières, les éboueurs, etc ; Quoi, moi, qui ai fait Bac +5 en pipologie, ne serais pas mieux payé que ces gens-là ? Maintenir les solidarités de proximité ; Ok, mais moi maintenant je dois retourner bosser.
-Mettre le respect de la nature au cœur de notre mode de vie. Moi, j’ai un composteur d’intérieur, et je dois.prendre ma voiture pour aller acheter de l’accélérateur de compost. Moi je veux bien consommer local, mais il n’y a pas de producteur d’ananas près de chez moi ; Et l’ananas est indispensable à mon régime minceur. Moi je veux bien consommer moins, mais ce qui est déjà produit sera perdu, non ? Si ils consomment, je fabrique. Et s’ils le vendent, pourquoi ne pas l’acheter ? Arghhh !
– Travailler autrement. A bas les open-spaces, vive le télétravail ! A bas les séminaires, vive les webconférences, à bas radio-moquette, vive le chat-cancan. A bas la « réunionnite », vive l’efficacité ; Certains vont avoir du mal à justifier de leur utilité.

Et puis il y a tous ceux qui s’en fichent, car la seule chose qui les importe est de savoir où ils pourront partir en vacances cet été.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire